freelance
17 novembre 2020

Freelances, en cette période de crise, comment trouver des missions ?

FreelanceCrise sanitaire

Chaque secteur d’activité a été malmené par le confinement suite à la crise sanitaire. Les travailleurs indépendants tout comme les grandes entreprises ont connu une grande baisse d’activité. Les freelances dépendent d’ailleurs entièrement des sociétés. Entre la perte de clients, les missions annulées ou reportées, les freelances vivent une grande incertitude. Si depuis le déconfinement, l’économie revit petit à petit, ce n’est pas vraiment évident de trouver de nouvelles missions. Voici quelques astuces pour vous permettre de trouver des clients pendant la période de crise.

Une tendance à faire appel aux freelances de la part des entreprises

Certes, les freelances font face à la perte des clients et à l'annulation des missions convenues. Mais d’autre part, certaines entreprises qui n’ont pas forcément l’habitude de faire appel à des travailleurs indépendants le font au lieu d’embaucher des CDI.

Si de nombreuses entreprises sont obligées de réduire leurs effectifs, stopper leur activité, d’autres ont recours à des consultants pour trouver une autre stratégie et relancer leur activité. Les freelances sur le domaine du web ont même l’avantage, car les entreprises se tournent vers internet pour promouvoir leurs activités. 

En d’autres termes, les freelances ont une grande niche en cette période de crise. Mais la question qui se pose est où trouver les clients ? Comment faire pour décrocher les missions ? 

Développer son réseau

Le meilleur moyen de trouver une niche actuellement est de consacrer un temps au développement de son réseau. En effet, il est un levier qui vous permet de trouver rapidement une mission pendant cette période de crise. Votre ancienne camarade de classe connaît la personne qui fait le recrutement d’un nouveau graphiste pour le site de sa société. Une cousine lointaine qui travaille dans le monde de l’édition, mandatée pour trouver une correctrice pour l’un de leurs auteurs. Les possibilités sont multiples. 

Si vous avez un bon réseau, vos relations peuvent vous recommander sans problème à des personnes qu’elles connaissent. Mais comment faire alors pour développer son réseau ? Vous devez avoir un bon networking. Se rendre service entre freelances est également un moyen d’agrandir son réseau. Les réseaux sociaux sont les moyens les plus accessibles pour élargir rapidement son cercle.

S’inscrire sur des plateformes freelance

Vous n’avez pas encore sauté le pas ? Les plateformes sont une véritable aubaine pour les freelances. Si vous n’avez pas encore créé votre profil sur certaines de ces plateformes, sachez qu’elles pourraient vous permettre de trouver des missions freelances. On pourrait en citer quelques-unes : FreelanceRepublik si vous êtes dans l’informatique, OFF-WORKS (anciennement A Line) si vous êtes dans la communication ou encore Graphiste.com si vous êtes … graphiste. 

Être actif sur les réseaux sociaux

Un freelance se doit d’être présent sur les réseaux sociaux pour être visible. Ils sont devenus des outils incontournables pour déployer la présence des travailleurs indépendants sur le web. Pour être efficace, il est important de bien s’en servir, pas tous, mais plutôt choisir celui ou ceux qui sont bénéfiques pour votre activité. 

LinkedIn est devenu la plateforme de tous les professionnels qu’ils soient en Freelance ou en société. Cependant, son utilisation requiert un certain nombre de stratégies. Vous devez suivre et demander en relation les personnes qui sont susceptibles de vous apporter une certaine notoriété. Mais les autres réseaux sociaux ont également leurs points forts. Pour une activité ancrée sur le visuel, Facebook ou Instagram sont les meilleurs choix. Pour faire passer des informations, il n’y a rien de mieux que Twitter. 

Pour profiter de tous les avantages apportés par l’usage de ces réseaux, vous devez mettre en place une bonne stratégie ancrée en rapport avec votre ligne éditoriale. Mais le plus important, il faut savoir définir vos cibles. Un rédacteur freelance peut par exemple utiliser les réseaux sociaux professionnels pour attirer les B2B, Facebook pour communiquer régulièrement avec ses clients et twitter pour prospecter. Chaque réseau social a sa particularité. Si LinkedIn est utilisé pour élargir le réseau, twitter sert à asseoir votre crédibilité.

Vous pouvez également utiliser les réseaux sociaux pour générer des trafics sur votre propre site ou blog. Des personnes à la recherche d'informations sur votre secteur d’activité n’hésiteront pas à cliquer si vous publiez de contenus pertinents.

Améliorer votre portfolio

Le portfolio est la référence d’un bon freelance. Pour déterminer vos compétences, les clients et partenaires vous demandent de présenter votre portfolio. Vous avez alors besoin de présenter un portfolio unique représentatif de vos compétences. Son élaboration ne consiste pas à copier ce que font les autres, mais plutôt à trouver une façon originale de le présenter. Si vous prenez exemple sur les autres, une idée qui marche avec eux peut échouer lamentablement avec vos cibles. 

Votre portfolio doit répondre aux besoins de vos prospects. Il ne doit pas s’apparenter à une publicité mensongère ni à un moyen de se vendre. C’est un outil montrant aux futurs clients ce dont vous êtes en mesure de leur apporter. Votre portfolio doit d’ailleurs s’accompagner de quelques informations vous concernant. Le bouton servant à vous contacter doit également être accessible. Votre portfolio doit également donner en quelques secondes un aperçu de vos points forts. S’il est bon, il donne toujours envie aux prospects de vous contacter.

Intégrer des groupes de Freelances sur Facebook

Facebook n’est pas seulement un réseau social personnel, il regorge de nombreuses opportunités pour les freelances. Son utilisation commence par la séparation de votre page personnelle et professionnelle. Vos prospects n’ont pas besoin de connaître ce que vous avez mangé hier soir. En revanche, ils sont plus intéressés par votre expertise sur la dernière mise à jour de Google ou sur le nouvel outil de votre travail. C’est la plateforme pour publier régulièrement vos réalisations.

Par ailleurs, ce réseau social propose de nombreux groupes sur des thèmes différents. Pour trouver vos potentiels clients, il suffit d’intégrer ces groupes de discussions. Certains clients n’hésitent pas à y publier leurs offres. Et aussi, vous aurez la possibilité d’échanger avec d’autres freelances dans votre cas. Un groupe Facebook permet de faire de véritables partages d’expérience.

Contacter vos anciens clients via un e-mailing

Certaines personnes jugent cette pratique inappropriée. Elles pensent que si le client ne vous a pas contacté, ce qu’il n’a rien à vous proposer. Détrompez-vous, il peut avoir des missions, mais il a juste oublié que vous avez déjà travaillé ensemble. Si vous lui avez fait une forte impression lors de votre collaboration, il n’hésitera pas à vous solliciter à nouveau.

Comme nous sommes actuellement en période de crise, pour l’encourager à signer une nouvelle fois, adaptez votre offre. Toutefois, il ne s’agit pas de travailler en dessous de votre tarif habituel, mais de lui proposer une petite récompense.

Logo de finfrog
Suivez nous
TwitterFacebookLinkedInYouTube

Finfrog est immatriculée à l'ORIAS en tant qu'IFP sous le numéro 16003680 - Finfrog est enregistrée sous le numéro 77454 par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution comme agent de Budget Insight, établissement de paiement agréé - Finfrog est enregistrée auprès de la CCSF comme agent de Mangopay S.A.

Logo de Mangopay, du Crédit mutuel Arkea et de Payline

© 2019 finfrog. Tous droits réservés

Pictogramme représentant un cadenasConnexion sécurisée
Pictogramme représentant un certificatCertificat SSL

Des cookies vous permettent de profiter au mieux de l’offre Finfrog. En savoir plus