rénovation maison
18 décembre 2020

Travaux d’isolation thermique : bénéficiez d’une réduction d’impôt !

Travaux

L’État a mis en place différents dispositifs d’aides financières dont la réduction d’impôt, afin d'alléger les coûts des travaux d’isolation thermique. En effet, une maison mal isolée est énergivore. Non seulement cela contraint les occupants à dépenser une fortune pour le paiement de leurs factures d’énergie, mais c’est également néfaste pour la planète.

Une réduction d’impôt pour les travaux d’isolation thermique de votre habitat

Le CITE ou crédit d’impôt transition énergétique figure parmi les aides financières disponibles pour financer vos travaux d’isolation thermique. Il est entré en vigueur depuis septembre 2014. 

Cette aide permet aux occupants d’un habitat mal isolé de bénéficier d’une réduction d’impôt pour les travaux d’isolation thermique qu’ils réalisent. 30% des dépenses engagées sera déduit de l’impôt sur le revenu qu’ils devront payer, dans la limite des plafonds établis.

Pour pouvoir bénéficier de ce coup de pouce financier, il faut que le logement ait plus de deux ans. Puis, les isolants utilisés doivent répondre aux critères de performance thermique définis par l’État.

En 2020, ce dispositif de réduction d’impôt pour les travaux d’isolation thermique CITE est remplacé progressivement par une nouvelle aide, MaPrimeRenov, pour une suppression définitive à partir de l’année 2021.

Cette nouvelle aide concerne tous les ménages et est versée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat). En revanche, pour être éligible, les travaux d’isolation thermique doivent être réalisés par une entreprise ou un artisan certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement).

La réduction d’impôt pour les travaux d’isolation thermique, une aide cumulable avec l’éco-PTZ

Outre la réduction d’impôt, il existe d’autres solutions financières pour vous aider à financer vos travaux d’isolation thermique. L’éco-PTZ ou éco-prêt à taux zéro en fait partie. Il s’agit d’un prêt sans intérêt accordé par les établissements bancaires ayant passé un accord avec l’État. Vous pouvez donc commencer par contacter votre banque pour savoir si elle propose ce type de prêt.

Pour bénéficier de cette aide financière de l’État, le logement concerné doit être utilisé en tant que résidence principale. Il doit également être construit depuis au moins 2 ans. Vous pouvez démarrer les travaux, même avant l’octroi du prêt.

Vous pouvez prétendre à cette aide si vous souhaitez vous engager dans des travaux visant à améliorer l’isolation thermique de la toiture, des murs, des planchers bas ou encore des portes et fenêtres. Il faut en revanche respecter les exigences de performance requises pour les isolants.

Le remplacement de votre matériel de chauffage ou de votre équipement de production d’eau chaude sanitaire par un modèle performant est également éligible à cette aide.

Les autres aides auxquelles vous pourriez avoir droit

L’Anah a mis en place d’autres subventions pour inciter les particuliers à se lancer dans des travaux permettant de rendre leur habitat plus performant énergétiquement. Vous avez par exemple l’aide « Habiter Mieux », mais son octroi est soumis à un certain nombre de conditions.

Par exemple, les travaux à réaliser doivent apporter un gain énergétique de 25 % minimum. Il faut donc effectuer au préalable un diagnostic des travaux nécessaires. Le montant de l’aide dépend de votre niveau de ressources. Pour les ménages très modestes, cette subvention permet de financer les travaux à hauteur de 50 % et est plafonnée à 10 000 euros.

Les travaux d’amélioration de l’isolation thermique d’un logement bénéficient aussi d’une TVA à taux réduit. Au lieu du taux normal de 20 %, vous bénéficiez d’une TVA à 5,5 % pour l’achat de vos équipements.

Vous n’avez aucune démarche particulière à faire pour profiter de cet avantage financier. Il suffit que l’entreprise qui vend le matériel et qui assure la pose des isolants vous facture cette TVA. Notez que si vous achetez vous-même les équipements, c’est le taux normal de la TVA qui sera appliqué.

Logo de finfrog
Suivez nous
TwitterFacebookLinkedInYouTube

Finfrog est immatriculé à l’ORIAS sous le n°16003680 en tant qu’Intermédiaire en Financement Participatif. Finfrog est enregistré sous le numéro 77454 par l'ACPR comme agent de Budget Insight, établissement de paiement agréé. Finfrog est enregistré auprès de la CCSF comme agent de Mangopay SA.

Les TAEG (taux annuel effectif global) des prêts proposés sur le site finfrog.fr varient entre 0,0% et 20,5%.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Logo de Mangopay, du Crédit mutuel Arkea et de Payline

Siège social : 45ter rue des Acacias, 75017 Paris

© 2021 finfrog. Tous droits réservés

Pictogramme représentant un cadenasConnexion sécurisée
Pictogramme représentant un certificatCertificat SSL