TPE
12 novembre 2020

Comment choisir le meilleur TPE en fonction de son activité ?

Auto-entreprise

Dans une société qui se digitalise de plus en plus, accepter les paiements par carte bancaire devient primordial pour les entrepreneurs. L'offre dans ce domaine s'est étoffée ces dernières années et vous disposez maintenant de plusieurs options lors de votre choix de terminal de paiement. Cependant, les conditions varient d'un équipement à l'autre et il peut être difficile de s'y retrouver. Nous vous avons préparé un comparatif pour vous aider à y voir plus clair.

TPE Classique ou paiement mobile ?

Plusieurs types de terminaux existent. Ceux que l'on trouve dans de nombreux magasins, dans lesquels vous insérez la carte et qui impriment le ticket, et d'autres, qui sont plus légers et qui commencent à se répandre, correspondant à un paiement mobile. Mais où se procurer ces moyens de paiement ?

Le terminal de paiement électronique classique

La façon la plus traditionnelle d'obtenir un TPE est de s'adresser à sa banque. Il vous faudra demander une carte de domiciliation bancaire fournie par la banque et souscrire à un abonnement pour la location. En plus de ces frais, des commissions, fixes et variables, seront retenues sur chaque paiement. L'avantage est que vous pouvez négocier le taux variable. Il est aussi possible de louer son terminal à une société indépendante ou bien de l'acheter.

Cette solution est adaptée à de gros volumes de ventes, avec de nombreuses transactions, justifiant des dépenses plus conséquentes dans le matériel de paiement.

Le terminal de paiement mobile

Dans ce système, le terminal de paiement mobile est relié à une application gratuite sur votre mobile ou tablette par liaison Bluetooth cryptée, ou bien possède sa propre carte SIM intégrée. Ces solutions proposent généralement d'acheter le terminal pour une somme raisonnable, puis de ne payer que la commission sur chaque paiement. De cette façon, il est aussi plus facile de s'en détacher puisque vous n'avez pas d'engagement avec la banque.

Cette solution de paiement s'est imposée comme la plus pratique pour les entrepreneurs et les libéraux. En effet, elle s'adapte parfaitement aux activités avec de nombreux déplacements (domicile des clients ou patients, plusieurs lieux d'activité).

Quelles sont les terminaux de paiements mobiles actuels ?

Les marques que nous allons vous détailler comportent chacune leurs spécificités. Notez que certaines banques se sont lancées dans la commercialisation de ce type de terminal de paiement pour leurs clients propres. Ici, ce sont les marques indépendantes qui nous intéressent, car elles sont disponibles pour tous, sans devoir changer d'établissement bancaire.

Izettle

C'est actuellement le plus répandu en Europe. Il propose un prix d'achat de 79 euros et 1,75 % de commissions sur les transactions. Il accepte neuf types de cartes ainsi que les paiements mobiles tels qu'Apple Pay, ce qui laisse peu de place aux imprévus. La limite de ce matériel est qu'il ne fonctionne pas à l'étranger. Il ne sera pas adapté si vous passez régulièrement la frontière. Il est cependant réputé très simple à installer.

Sum Up

Les conditions tarifaires sont similaires avec un investissement de 79 euros pour le terminal et un taux de 1,75 % sur les transactions. Il s'adapte à une activité d'auto-entrepreneur ou de Très Petite Entreprise puisqu'il peut accepter plusieurs opérations simultanées et un compte partagé par plusieurs utilisateurs. L'encaissement est un peu long puisqu'il faudra attendre 3 à 4 jours ouvrés pour voir apparaître les sommes sur votre compte.

Smile and Pay

Cette start up made in France propose deux modèles de terminaux : un à 79 euros fonctionnant comme ses concurrents et l'autre à 299 euros, plus autonome avec sa propre carte sim. Les commissions sont variables avec un taux dégressif de 2 % à 1,2 %, ce qui se conjugue mieux avec des volumes de transactions élevés.

MyPos

Cette offre est légèrement différente des précédentes. Elle propose d'abord plus de choix dans les boîtiers allant de 29 à 349 euros pour le plus haut de gamme, avec imprimante à tickets. Les commissions sont de 1,75% selon ce qui est indiqué sur leur site, ce n'est cependant qu'indicatif puisqu'elles changent en fonction des cartes des clients. L'autre particularité de ce système est qu'il ne vire pas l'argent sur votre compte, mais sur un compte à l'étranger ouvert spécialement pour le fonctionnement du boîtier. En plus de compliquer vos déclarations fiscales, il faudra compter 3 euros de frais à chaque virement rapatriant l'argent sur votre compte en France. Attendez vous à d'autres frais pour chaque opération, demandez donc un devis avant de vous lancer.

Vous devriez maintenant réussir à faire votre choix parmi ces offres variées. Vérifiez toujours les conditions avant de signer et comparez bien chaque offre afin de ne pas avoir de mauvaise surprise.

Logo de finfrog
Suivez nous
TwitterFacebookLinkedInYouTube

Finfrog est immatriculée à l'ORIAS en tant qu'IFP sous le numéro 16003680 - Finfrog est enregistrée sous le numéro 77454 par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution comme agent de Budget Insight, établissement de paiement agréé - Finfrog est enregistrée auprès de la CCSF comme agent de Mangopay S.A.

Logo de Mangopay, du Crédit mutuel Arkea et de Payline

© 2019 finfrog. Tous droits réservés

Pictogramme représentant un cadenasConnexion sécurisée
Pictogramme représentant un certificatCertificat SSL

Des cookies vous permettent de profiter au mieux de l’offre Finfrog. En savoir plus