changer metier
25 mai 2022

Comment faire pour changer de métier facilement ?

Entreprise

Salarié, vous vous demandez comment vous pourriez changer de métier facilement, et sans trop de contrainte ? Cela peut paraître « tout un monde », et en réalité, tout va dépendre du nouveau métier que vous visez. La plupart du temps, une remise à niveau à travers une formation professionnalisante sera nécessaire. Mais savez-vous que certains leviers peuvent vous aider à vous lancer ?

Voici 3 dispositifs qui peuvent vous permettre de construire et financer votre nouveau projet professionnel. Économie d’argent et d’énergie garantie !

Faire un bilan de compétences

Vous n’êtes pas sûr de vous vouloir vous lancer précisément dans une formation pour changer de métier ? Le bilan de compétences est idéal pour faire le point sur votre situation, et construire votre projet professionnel.

Réparti en 3 phases (phase d’accueil, d’investigation et de conclusion), vous serez accompagné par un consultant en gestion de carrière. Ce dernier vous aidera dans le choix de votre futur métier en fonction de vos expériences, et de vos appétences.

Choisir son centre de bilan de compétences

Le plus dur dans le bilan de compétences, c’est peut-être le choix du centre qui vous accompagnera. En matière de prérequis, assurez-vous que le centre de bilan de compétences est certifié Qualiopi et éligible au CPF. Cela vous permettra de financer entièrement votre bilan avec vos droits à la formation.

Ensuite, voyez si le centre est flexible, et s’il propose à la fois dudistanciel et du présentiel, selon la formule que vous préférez. Demandez un entretien préalable avec un consultant pour vous assurer que le bilan de compétences est fait pour vous.

Lancer sa reconversion professionnelle 

L’avantage du bilan de compétences, c’est qu’il vous permettra en 24h de savoir exactement ce que vous voulez faire pour changer de métier. Il ne restera plus qu’à lancer définitivement votre reconversion professionnelle. Cela passera peut-être par l’un des dispositifs ci-dessous, ou bien par des enquêtes métier, une formation… Quelle que soit votre volonté, votre projet de changer de métier sera viable, et concret.

Bénéficier du dispositif démissionnaire

Aujourd’hui, il n’est plus possible de démissionner et de percevoir son droit au chômage sans avoir un projet de reconversion au préalable. Afin de construire un projet de reconversion viable économiquement, vous devez en passer par le dispositif démissionnaire.

Rencontrer un CEP

Première étape, vous devez rencontrer un CEP (Conseiller en évolution professionnelle). Cette rencontre, gratuite, formalisera votre projet de reconversion. L’entretien avec le CEP vous permettra de prendre connaissance de vos droits, et de monter un dossier de démission pour reconversion.

Monter un dossier de démission pour reconversion

Pour pouvoir démissionner tout en bénéficiant de votre chômage, vous devez monter un dossier de reconversion. Ce dossier comprendra les objectifs de votre démission et les raisons qui vous poussent à changer de métier. Le métier en question devra être cité, et vos motivations devront être explicites. Ce dossier sera soumis à la CPIR de votre Région.

Si accord de la CPIR, démission et inscription à Pôle Emploi

La CPIR (Commission paritaire interprofessionnelle et régionale) étudiera attentivement les bien-fondés de votre dossier. Si elle juge votre demande de démission pour changer de métier recevable, vous recevrez donc un accord. À ce moment-là, vous pourrez déposer votre démission et au terme de votre préavis, toucher le chômage. Dès lors, vous pourrez en profiter pour demander un financement de votre formation à Pôle Emploi.

Faire un CPF de transition (anciennement CIF)

Si vous ne souhaitez pas quitter votre métier sans avoir pu vous former à un nouveau métier, le CPF de transition est fait pour vous. Également appelé le projet de transition professionnelle, le CPF vous permet de prendre un congé pour vous former à un nouveau métier.

Rendez-vous avec un CEP

Avant de prendre rendez-vous avec un CEP, vous devez obtenir un accord préalable de votre employeur pour vous éviter des démarches non concluantes. Une fois cet accord obtenu, démarchez un CEP. L’objectif de cette rencontre sera la constitution de votre dossier de CPF de transition. Des éléments comme l’organisme de formation, le montant du financement, etc. devront figurer dans ce dossier.

Acceptation du dossier et départ en formation

Si vous obtenez un accord par la CPIR après études de votre dossier, vous pourrez partir en « congé de formation ». Durant ce congé, votre rémunération sera maintenue, et votre formation financée à condition que vous mobilisiez en contrepartie vos fonds CPF.

Au terme de votre formation, vous pourrez réintégrer votre poste, ou bien poursuivre votre élan de reconversion en changeant de métier. À vous de jouer !

Finfrog est immatriculé à l’ORIAS sous le n°16003680 en tant qu’Intermédiaire en Financement Participatif. Finfrog est enregistré sous le numéro 77454 par l'ACPR comme agent de Budget Insight, établissement de paiement agréé. Finfrog est enregistré auprès de la CCSF comme agent de Mangopay SA.

Le TAEG (taux annuel effectif global) maximum des prêts proposés sur le site finfrog.fr est de 20,9%.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Logo de Mangopay, du Crédit mutuel Arkea et de Payline

Siège social : 45ter rue des Acacias, 75017 Paris

Numéro de telephone : 01 76 40 05 08

© 2022 finfrog. Tous droits réservés

Pictogramme représentant un cadenasConnexion sécurisée
Pictogramme représentant un certificatCertificat SSL