Création entreprise
5 février 2023

Comment créer son entreprise en 2023 ?

Entreprise

La création d’une entreprise est un projet qui demande du temps, de la réflexion et beaucoup de patience. S’il est crucial de trouver une bonne idée de « business », il faut également se poser les bonnes questions et mettre sur pied un plan solide. Par ailleurs, la création de votre entreprise demande du temps ainsi qu’un investissement financier non négligeable.

Enfin, il est crucial de suivre les procédures appropriées pour garantir le succès de la création de votre entreprise.Quelles sont les quatre étapes préalables à la création de son entreprise ? Quelles sont les formalités à accomplir ? Comment obtenir le financement pour lancer son activité?

Quelles sont les étapes à suivre pour créer son entreprise ?

Il existe plusieurs étapes indispensables à la création d’une entreprise.

La réalisation d’une étude de marché

La première d’entre elles consiste à réaliser une étude de marché afin de définir la rentabilité de l’idée qui est à l’origine de la création de votre entreprise. De nombreux éléments comme l’offre, la demande, l’environnement, la stratégie commerciale et la construction d’un budget prévisionnel sont nécessaires pour mener à bien une étude de marché.

L’élaboration d’un business plan

Outre l’étude de marché, la construction d’un business plan est une étape très importante lors de la création d’une entreprise. Celui-ci est utile notamment pour convaincre les banques et les investisseurs potentiels lors de la recherche de financements.

Le choix de la forme juridique

La troisième étape consiste à choisir avec soin la forme juridique de votre entreprise en prenant en compte des critères comme : le nombre d’associés, le montant des apports, l’imposition des bénéfices, le régime social et fiscal des associés.

La domiciliation de son entreprise

La quatrième étape consiste à choisir la domiciliation de votre entreprise. Il s’agit ici de choisir un local adapté aux besoins de la future entreprise. Sachez que si l’activité professionnelle envisagée ne nécessite pas l’utilisation d’un local, l’entreprise peut être domiciliée à l’adresse personnelle de l’entrepreneur.

Les formalités d’immatriculation de l’entreprise

Après avoir réalisé les précédentes étapes, l’entrepreneur doit réaliser les formalités administratives suivantes afin d’immatriculer son entreprise.

La rédaction des statuts

Les statuts déterminent les règles de fonctionnement d’une société ainsi que la répartition des pouvoirs entre les associés et les dirigeants. Ainsi, le document doit comporter un certain nombre de mentions légales.

La rédaction des statuts peut être réalisée par l’entrepreneur lui-même, mais également par un prestataire en ligne ou par un professionnel du droit. Il est conseillé de confier cette tâche à un notaire ou à un avocat afin de bénéficier d’une certaine sécurité juridique.

Le dépôt du capital

L’entrepreneur doit procéder au dépôt du capital social de l’entreprise auprès d’une banque. Si apports en numéraire il y a, la libération de ceux-ci doit s’effectuer avant le dépôt de la demande d’immatriculation de société auprès du Guichet unique des formalités des entreprises.

La publication au journal d’annonces légales

Cette étape vise à informer les tiers de la constitution d’une nouvelle société. Ainsi, la publication d’une annonce dans le journal des annonces légales est obligatoire ; et cela doit se faire dans un délai d’un mois après la signature des statuts. Une fois la publication de l’annonce réalisée, le représentant légal de l’entreprise se voit remettre une attestation de dépôt de fonds.

Le dépôt de dossier de demande d’immatriculation au CFE

Cette étape est sans doute la plus importante puisqu’elle consiste à déposer un dossier de demande d’immatriculation pour votre société auprès du Guichet unique. Sachez que la constitution du dossier doit être effectuée avec soin, car en cas d’erreur, ce dernier peut être rejeté et occasionner le règlement de frais supplémentaires.

  • Le dossier de demande d’immatriculation doit se composer des pièces justificatives suivantes : un formulaire unique rempli et signé, une copie de l’annonce légale publiée, les statuts de la société signés, une déclaration de non-condamnation du dirigeant social remplie et signée,
  • un justificatif de siège social,une copie de la pièce d’identité du dirigeant social et l’acte de nomination du dirigeant.

Comment financer une entreprise ?

Lorsqu’il est question de mettre sur pied un projet de création d’entreprise, le microcrédit est l’un des moyens de financement les plus efficaces. Ce prêt a été conçu spécifiquement afin de venir en aide aux personnes qui rencontrent des difficultés d’accès aux financements bancaires classiques.

Le but du microcrédit est de permettre aux porteurs de projets de mettre en place ou de pérenniser leur propre emploi. Outre le prêt en lui-même, le dispositif s’accompagne généralement d’un suivi des bénéficiaires qui comprend : une aide à la maîtrise des coûts, une assistance dans les démarches administratives, etc.

S’il est vrai que le microcrédit est une source de financement intéressante, il est important de savoir qu’il existe plusieurs types de microcrédit. Comme le microcrédit professionnel, qui est un type de prêt destiné aux entrepreneurs pour financer la création ou le développement de leur entreprise.

Il peut inclure des financements pour des projets tels que l'achat de matériel, la modernisation d'équipements, les besoins en fonds de roulement etc.

Il existe également le crédit sans justificatif, c’est un prêt qui ne nécessite pas de fournir de justificatifs de revenus ou de dépenses pour prouver sa capacité à rembourser le prêt. Ce type de crédit est généralement plus facile à obtenir. 

Il est donc important pour le porteur du projet de savoir quel est le produit le plus adapté pour financer un projet de création d’entreprise comme il se doit.